L’utilisation de l’informatique en Belgique : où en sommes-nous ?

Internet est devenu indispensable ! On en a besoin pour envoyer un message et pour choisir ses cadeaux de Noël, mais aussi pour réserver un vol ou pour créer des entreprises. Se numériser est devenu un objectif concret pour les Etats. La Belgique s’est fixée des objectifs à atteindre pour 2020 : être dans le top 3 européen des économies et sociétés numériques, voir la création de 1 000 start-ups et de 50 000 nouveaux emplois grâce à la révolution numérique. Mais où en est l’informatique en Belgique en 2016 ? On vous répond en se basant sur le baromètre de la société de l’information, un document officiel belge. 

L’informatique au sein des ménages

Informatique de base      

En 2015, plus de 80% des ménages belges disposaient d’Internet et d’un ordinateur. Pour comprendre le niveau de maîtrise des outils informatiques, le gouvernement belge a testé les compétences des individus. Les compétences de base prises en compte sont :

  • L’information (déplacer un fichier par exemple) ;
  • La communication (envoyer ou recevoir un mail) ;
  • La résolution de problème (transférer un fichier sur un appareil) ;
  • L’utilisation de logiciels (ceux de traitement de texte par exemple).

Aujourd’hui, 60 % des belges possèdent ces « compétences de base » et placent la Belgique 3e pays européen qui utilise le plus Internet.

Utilisation des outils informatiques

83,5% des belges utilisent Internet au moins une fois par semaine. Mais pour y faire quoi ? La majorité se connecte sur des réseaux sociaux, regarde des films et écoute de la musique. Mais beaucoup achètent sur Internet : de 2008 à 2015, le pourcentage d’internautes faisant des achats en ligne est passé de 21,3% à 55,2% !
Cependant, certains restent réticents à acheter en ligne et invoquent le coût de transport, les préoccupations liées à la sécurité du paiement (virus), le blocage géographique et … l’amour des magasins !

L’informatique et les entreprises belges

Les TIC (technologies de l’information et de la communication) ont envahi les entreprises ! Internet est devenu nécessaire au boulot, et pour preuve : 99% des entreprises y ont accès.

E-commerce en Belgique

22,3 % du chiffre d’affaire des entreprises établies en Belgique provient du commerce électronique. Les plus grands acheteurs sont sans surprise les jeunes (16-24 ans) au revenu confortable et friands de sites web (80% des entreprises en ont un).

Emploi belge et informatique

On reproche souvent aux machines de nous prendre nos emplois… Et pourtant, elles en créent parfois : en Belgique, il y a 200.000 spécialistes des TIC, soit 4,4% de l’emploi total !

Les spécialistes peuvent être des web developers, des programmeurs, des informaticiens, comme des professeurs. Si vous avez besoin de l’un d’entre eux, qu’il s’agisse d’installer un antivirus, de connecter votre clavier ou de réparer votre écran cassé, vous pouvez facilement en trouver un sur un réseau de particuliers et de professionnels qui met en relation demandeurs et prestataires de services.

Pas de doute, la Belgique digitale est en marche !

Christophe Kalbfleisch

Christophe Kalbfleisch

Senior et informatique : des affinités de plus en plus poussées

Des mots écrits en tout petit, en trop petit… Des dizaines d’applications et de fonctionnalités… Des centaines de touches… Des millions de combinaisons… Des milliards d’adresses de messagerie… Si l’informatique est instinctif pour les plus jeunes, c’est souvent une autre paire de manches pour les personnes plus âgés !

L’informatique, un mystère pour les seniors ?

Nombreux pensent les mots seniors et informatique incompatibles. Et pourtant, les tendances d’aujourd’hui tendent à démontrer le contraire : cours d’informatique pour seniors ou pour débutants, interfaces et ordinateurs adaptés aux seniors, site de rencontres spécialisés,… etc. Même un des pionniers d’Internet s’est fait avoir ! Leonard Kleinrock s’est fait surprendre par sa grand-mère : « Je n’aurais jamais imaginé que ma grand-mère de 99 ans passerait son temps sur Internet comme elle l’a fait jusqu’à sa mort ». Les possibilités d’utilisation d’Internet par les seniors se développent à vitesse grand V. On a même donné un nom aux seniors utilisateurs d’Internet : les « silver surfers ».

Réduire la « fracture numérique » (c’est-à-dire l’écart d’utilisation des outils numériques entre les plus jeunes et les plus âgés) est devenu un objectif européen ! Objectif que la Belgique surveille de près : selon le baromètre de la société de l’information de 2016 (publié par le Service Public Fédéral Economie), presque la moitié des 65-74 ans n’avait jamais utilisé Internet en 2013. Trois ans plus tard, ces non-utilisateurs ne représentent plus qu’un tiers de la population entre 65 et 74 ans !

Bien que la fracture numérique se réduise continuellement, l’informatique reste parfois un mystère pour les seniors. Malgré leur volonté de maîtriser ces outils quasiment incontournables, certaines questions subsistent pour les seniors : comment savoir quoi apprendre (sans avoir idée de l’étendue des possibilités qu’offre Internet) et à qui faire confiance ?

Que puis-je apprendre durant un cours d’informatique pour senior ?

Apprendre à se servir d’un ordinateur n’est pas synonyme de tout savoir faire dessus ! La technologie d’aujourd’hui offre un éventail d’actions presque infini. Qu’il s’agisse de la façon d’écrire sur un clavier ou des recherches Internet, l’utilisation de l’informatique par les seniors diffère un peu des tendances des plus jeunes.

Quels sont les principaux points que les seniors 3.0 veulent-ils maîtriser ?

  • Créer une adresse mail et la consulter
  • Regarder la météo et planifier des voyages
  • Utiliser les services publics et bancaires en ligne
  • Lire le journal gratuitement en ligne ou écouter ses musiques préférées
  • Utiliser les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Instagram pour retrouver des amis d’enfance ou communiquer plus facilement avec sa famille
  • S’inscrire sur un site de rencontres
  • Synchroniser ses appareils
  • Imprimer, télécharger les photos de sa famille et les transférer
  • Créer son site ou blog !

De quelques minutes à plusieurs heures, l’apprentissage est long et il est parfois frustrant de voir avec quelle facilité certains apprennent quand d’autres rament pendant des heures. Il est donc très important de choisir quoi apprendre et de trouver un cours d’informatique adapté que l’on soit débutant ou connaisseur.

Trouver un cours d’informatique adapté à son niveau et à ses objectifs

L’offre de cours d’informatique sur Internet est large mais ne permet pas toujours de choisir les objectifs de son apprentissage. Elle fournit peu d’informations sur les professeurs et peut parfois sembler assez restreinte en terme d’horaires et de lieux. Cependant, certaines plateformes web semblent pallier à ces problèmes avec un peu d’innovation et beaucoup de malice, laissant plus libres les amateurs d’informatique !

Par exemple, il est possible d’accéder à des cours d’informatique donnés par des professeurs de métiers ou des passionnés. Le choix du professeur, de la localisation, de la rémunération et de la date du rendez-vous vous appartient et vous être libres de modéliser vos cours en fonction de votre budget et du temps dont vous disposez. De plus, vous pouvez y demander des formations comme des initiations à l’informatique.

Parce que la  fracture numérique se réduit aussi sur ListMinut, à vos souris !

Christophe Kalbfleisch

Christophe Kalbfleisch